Un article long; mais très intéressant de notre ami François qui conclue de façon très synchronique avec mon billet de 2015:

Après cette longue tirade, vous avez peut-être saisi où je veux en venir.

Le 25 septembre 2016, les Suisses vont voter sur la loi fédérale sur le renseignement, LRens de son petit nom.

Si le référendum contre la nouvelle loi sur la surveillance des télécommunications (LSCPT) a échoué, ce dont je suis plutôt content, il ne faut pas laisser passer cette loi sur le renseignement qui vise, bien évidemment, à élargir les pouvoirs de collecte de données du Service de renseignement de la Confédération (SRC).

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas exposé spécifiquement pourquoi cette loi est mauvaise. Cet article avait un but plus large, moins technique : faire comprendre que la surveillance a un coût et que, malgré son invisibilité et l’absence de conséquence immédiate dans notre quotidien, elle aura — et commence déjà à avoir chez nos voisins — des effets néfastes qui laissent entrevoir un retour aux années sombres de la Stasi…

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store