Tout à fait d’accord Mathilde:

Nous ne devons pas accepter de réduire nos libertés, au nom de la sécurité !

De plus, les acteurs de ces horreurs étaient semble-t-il déjà sur des “listes à surveiller” et donc les autorités pouvaient déjà appliquer une surveillance électronique, qui n’a visiblement pas été mise en oeuvre, ou incorrectement… Alors ? Pourquoi ? Est-ce que les ‘gouvernants’ français sont jaloux de la nécessité de dépendre de la NSA pour obtenir des informations détaillées sur les individus de leurs choix ? Car il est certain qu’un accès ‘ouvert’ à tous les Gmail et Hotmail et outlook.com, Facebook et LinkedIn, permet de connaître une personne, ses agissements, ses relations, dans le détail ! On y ajoute Apple et Android, et le tour est joué pour pouvoir en sus activer sa localisation et une écoute voir un visuel à volonté… cf; CitizenFour (Le documentaire, pas le film romancé)

Mais avec le big data, et l’Internet des Objets, on va vers pire, ou mieux, à votre avis ? Chez CloudReady.ch qui supporte Tech4good.ch, on essaye de réfléchir comment infléchir les tendances, sans avoir besoin de s’en cacher, heureusement ;)

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store