Pire, nous jouons à être heureux, nous le simulons. Le selfie fait apparaître le sourire, qui va disparaître après. “Tu vois, je suis en vacances ici, c’est super”. Nous lavons/rangeons la maison avant de recevoir pour soigner notre image extérieure, qui prend plus d’importance que l’image intérieure. Pressés par un conditionnement au rendement financier, on collabore même à la folie collective de la perte de soi. Nos ados ont besoin d’apprendre à méditer et se recueillir, ils apprennent à courir. Ils ont besoin d’apprendre l’empathie avec les autres et soi-même, on les forme à la compétition, à devenir des tueurs… Certains se perdent, et tuent réellement. Arrêtons de faire semblant, l’humanité est malade , on le sait, sans le comprendre. Pour la guérir, il faut juste prendre le temps de ne plus obéir au conditionnement, et changer les objectifs financiers vers une création de vraies valeurs.

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store