C’est aussi bien décrit dans la suite “Homo deus” de Harari, et confirmé par les Neuro.-scientifiques avec les derniers outils de mesures de nos activités cérébrales :

  1. Nous sommes tous schizophrènes, avec au moins 2 psychés différents, et pas nécessairement en opposition, mais rarement d’accords… Mais cette schizophrénie est compensée par le fait que nous sommes aussi tous :
  2. Mythomanes, on se raconte des histoires. Notre cerveau nous trompe. Mais cela permet de faire semblant d’être cohérent ! Et d’avoir une réelle individualité. (et donc, nous devenons des humains normaux, schyzos et mythos perçus niveau 0)
  3. Notre libre-arbitre. la capacité de décisions réellement “conscientes” est très, très limitée. Notre inconscient décide, et passe l’info à notre conscience, qui croit avoir pris la décision elle-même, mais non ! Il va falloir faire plus que tourner sa langue 7 fois dans sa bouche pour réellement exercer un changement volontaire et conscientisé, sur ses propres décisions et “croyances” (certitudes…), et éviter de dire une connerie !

Et en plus, ultra-sociaux conformistes, nous allons graver nos certitudes en créant des mythes collectifs que nous adorons partager, pour nous rassurer et achever d’ancrer ses croyances. (Avides de dogmes !)

Les réseaux sociaux sont magiques, tout y est devenu possible. Surtout que comme les vrais journalistes nous mentent, ou du moins, ne nous disent pas tout ! (Car à la solde de quelques grands groupes et familles richissimes. Ce qui est probablement un biais plausible et réaliste, même si non calculé par les riches propriétaires, qui ont autres choses à foutre que de museler la presse. L’utiliser suffira…). Alors, on décide que nous y trouverons de meilleures sources de vérités…

Bingo ! — Au secours…

Quand tu regardes la toute première home-page de YouTube et sélections par défaut, surtout en mentionnant que tu as 13 ans! Tu comprends qu’il y a un problème. L’objectif des GAFAM serait-il d’abrutir nos enfants ? De les transformer en stupides consommateurs ?

L’effet FLYNN qui mesurait l’augmentation de l’intelligence humaine depuis plus d’un siècle, accuse une stagnation et un recul d’un point depuis 15 ans. Mais je sais, que cela n’est pas dû qu’aux GAFAM, et que c’est multifactoriel, évidemment. Mais c’est tellement tentant, de chercher “un coupable” ! (http://education.kotte.net)

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store