Alors, s’ils sont “meilleurs” pourquoi une augmentation des ‘Burnout’ de plus de 20% en l’espace de 10 ans ? Je mets en place depuis 30 ans, des outils numériques qui réduisent les espaces de libertés et de libre arbitre, des salariés humains…

Pour les réduire à de simples robots exécutants, obéissants à des processus programmés !

Le problème n’est pas la technologie, le problème est notre “gouvernance”, ou notre absence de gouvernance cohérente, ou alignée avec nos valeurs.

Pour ma part, je tente de soumettre mes décisions aux filtres suivants:

  1. Cela augmente-t-il les libertés ? (de tous, pas uniquement les miennes)
  2. Cela augmente-t-il les intelligences ? (nos compréhensions, discernement)
  3. Cela augmente-t-il la bienveillance ? (envers tout vivant)

Notre logique et perception d’un “Progrès”, est biaisé par un filtre économique spéculatif. Notre capacité de mesurer la création de valeurs, est devenue restreinte à mesurer seulement des rendements financiers…

Et la verticalisation de nos activités, déporte les problèmes, vers les autres !

Ce n’est pas mon rôle !

Ainsi, une société commerciale, cette personne “morale”, peut-elle sans aucune remise en cause par la société humaine, produire des jeux “gratuits” addictifs, se rémunérant sur une minorité de personnes assujetties à un comportement aliénant. Parfois aussi, en capturant des espaces de “vies”, afin de “faire acheter” de l’inutile, voir du “nocif”, ou au moins “discutable” (le futile n’étant pas toujours inutile!).

Devenus irresponsables, nous signons des CDI, des Contrats D’esclavage Inconditionnels, sous couverts de notre devoir envers un employeur, nous pouvons réduire, ou détruire, les perspectives de progrès sociaux et écologiques, pourtant nécessaires et réalisés depuis quelques millénaires. Mais avec quels progrès ? Celui de consommer 4 planètes ? De chahuter le climat ?

Sommes-nous donc collectivement aussi stupides, et pourquoi ?

Nous devons quitter le modèle d’intelligence pyramidale, car aucun élu, aussi brillant sera-t-il, ne pourra intégrer la complexité systémique de notre nouvelle humanité. Sauf peut-être, l’élu qui décidera de mettre fin, au système pseudo-démocratique, en France, a peine mieux en Suisse !

Pour mettre en place de l’intelligence holomidale ! Où le collectif éclairés par multiples experts de diverses ‘matières verticales’, pourront permettre des choix moins aléatoires, afin de servir une vision d’un réel progrès, inclusif et respectueux de la Vie, dans son ensemble, pas uniquement humaine.

Alors se faire diriger par des ‘IA’ ? Si celle-ci deviennent suffisamment intelligentes pour nous “éclairer” de meilleurs choix ! Pourquoi pas ? Mais dans un premier temps, je n’accepte pas que cette ‘IA’ prennent des décisions à la place des humains.

“Au rond-point, prenez la première route à droite !”

Mais cela restera mon choix, de continuer tout droit, si c’est ma préférence !

De la même façon, que je rejette les décisions des élus, des patrons, des chefs, et que je refuse de m’y soumettre, si celles-ci s’avèrent incompatibles avec mes 3 valeurs: +Intelligences, +Libertés, +Bienveillance !

Ce qui est trop souvent le cas actuellement, car orienté pour défendre les intérêts et l’enrichissement, encore, de la même minorité !

La création de valeurs, et leurs conversions financières, doivent profiter à tous, pas à quelques. C’est dans notre intérêt à tous, y compris aux enfants des quelques !

Nous allons remettre notre discernement dans les algorithmes des ‘IA’, qui vont de plus en plus rapidement nous prouver une meilleure efficacité, que n’importe quel humain. Mais allons-nous pour autant leur laisser les prises de décisions ? Et surtout, ces algorithmes seront-ils mis en place avec une déontologie globale ? Ou bien pour le bénéfice, encore, de quelques, via une manipulation des masses ? (cf. WeChat)

Le problème n’est pas la technologie, le problème est l’intention humaine !

Me rejoindre sur cet avant-projet de conférence et table ronde en Suisse sur la Démocratie, prévu pour Mars 2018: https://www.heroslocaux.ch/datagueule-en-suisse

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store